La Maison Zola rouvrira en 2018
(restauration de la Maison Zola, aménagement d'un Musée Dreyfus)
  Alfred Dreyfus - Emile Zola

 
-1-
Portrait d’Alfred Dreyfus.
© Maison Zola Musée Dreyfus.

-2-
5 janvier 1895. Dégradation.
Dreyfus s’écrie : “ Soldats, on
déshonore un innocent !
Vive la France ! Vive l’armée ! ”
© DR.

-3-
1899 Dreyfus a de nouveau le droit de porter l’uniforme mais la garde militaire lui tourne le dos.
© Roger-Viollet
 
 
 
_1859
9 octobre, naissance à Mulhouse ; dernier né d’une famille juive installée en Alsace depuis plusieurs siècles,
très considérée et devenue
prospère dans l’artisanat et
le commerce des textiles.

_1870
Invasion et annexion de l’Alsace
par la Prusse. L’humiliation des troupes françaises aurait décidé
de la vocation militaire du jeune
Alfred. La famille Dreyfus se réfugie
à Carpentras.

_1872 - 1878
Interne au collège Sainte-Barbe
et au collège Chaptal à Paris.
Baccalauréat. École Polytechnique.

_1882 - 1894
Carrière d’officier d’artillerie au Mans, Paris et Bourges. École de guerre : brillant officier d’état-major.

_1892
Campagnes de presse contre
la présence d’officiers juifs dans
l’armée.
  _1894
26 septembre : découverte d’un “ bordereau ” indiquant que des documents sur des pièces d’armement de l’armée française ont été transmis à l’ambassade d’Allemagne ; l’espion ne peut être qu’un officier d’état-major spécialiste de l’artillerie. 15 octobre : arrestation du capitaine Dreyfus sur simple ressemblance d’écriture.
22 décembre : le conseil de guerre
le condamne à la déportation pour trahison.
_1895
5 janvier : dégradation dans la cour de l’École militaire. 13 avril : arrivée
à l’île du Diable (Guyane).

_1896
Le lieutenant colonel Georges Picquart découvre que le véritable auteur du bordereau est un certain Esterhazy. “ Je fus épouvanté ”, écrira-t-il. Il alerte sa hiérarchie
qui refuse de revenir sur “ la chose jugée ”.
  _1899
3 juin : la Cour de cassation annule enfin le jugement de 1894 avec renvoi devant le conseil de guerre
de Rennes. Verdict : coupable avec circonstances atténuantes. Dix ans d’emprisonnement.
19 septembre : grâce présidentielle. Dreyfus accepte.

_1906
12 juillet : Cassation sans renvoi
du jugement de Rennes.
Réhabilitation. Réintégration avec
le grade de chef de bataillon.
Chevalier de la Légion d’honneur.

_1917
Commandant, il participe aux terribles combats de la Première Guerre mondiale.

_1935
12 juillet : mort à Paris.
 
   
 
devenez méc`ne