La Maison Zola rouvrira en 2018
(restauration de la Maison Zola, aménagement d'un Musée Dreyfus)
   
 -1-
  -1-
Pierre Bergé. Président du conseil d’administration.
 
 
POUR UN MUSÉE VIVANT CONTRE L’INJUSTICE ET L’INTOLÉRANCE
Porter l’avenir.
Voilà le sens de la création d’un musée Dreyfus dans la propriété d’Émile Zola, à Médan.
Là, un homme de lettres en pleine gloire a su, par ses engagements courageux, au péril
de sa liberté et de son honneur, infléchir le cours de la justice pour sauver un innocent.

Dans l’enceinte de cette maison encore animée par la plume combattante de Zola, un espace doit être
consacré à ce que fut l’Affaire, à ce que, pour l’avenir, elle signifie : lutte contre les racismes et l’antisémitisme,
combats pour la justice et l’égalité.

C’est un grand et magnifique projet qui me tient particulièrement à cœur.
Yves Saint Laurent et moi-même avons voulu que ce lieu existe ici afin que vivent longtemps dans la mémoire
de tous les leçons d’un moment dramatique de notre histoire moderne, un épisode qui a remué le monde
bien au-delà des frontières de l’Europe.
Pour la vigilance contre l’oubli ; pour la mémoire contre l’ignorance ; pour le savoir contre la récidive :
à Médan seront transmis les enseignements de l’affaire Dreyfus.

Seul lieu au monde à lui être dédié, et par là même porteur des inaliénables valeurs de tolérance et de respect
qui sont attachées à ce nom, le Mémorial musée Dreyfus a pour vocation d’être un pôle d’excellence,
un centre de ressources et de réflexions pour l’histoire contemporaine, le journalisme politique, les Droits
de l’homme. Il est appelé à un rayonnement mondial.

Grâce au soutien de l’État et des collectivités territoriales, ce projet initié et porté par l’Association Maison Zola
Musée Dreyfus a pu voir le jour.
Véritable entreprise d’intérêt général, sa mise en œuvre requiert aussi le concours actif et efficace
de partenaires et de mécènes privés afin que sa réussite et sa pérennité soient les plus grandes possibles.
 
   
 
devenez méc`ne